Vis ma vie de maman!

On parle tout le temps de nos enfants, mais est ce qu’on pense parfois à raconter nos vies de mamans. Non parce que quand même, ça mérite le détour. Entre les hurlements, les caprices, les câlins, encore des comédies, ah un bisou ! et autres réjouissances, il y a une paire d’histoires à raconter.
Bon certes, le personnage central de cette histoire est mon aîné, mais je considère que cette fois, l’héroïne c’est quand même bien moi !
Je vous raconte cette anecdote sous forme d’histoire à raconter à vos enfants, ça les fera peut être réfléchir comme le mien !

Il était une fois, un petit garçon très en colère : « J’aime pas l’école, les devoirs c’est nul, je suis pas content ». Oui on a compris que notre petit bonhomme préfère jouer que travailler.
Un jour, il vient voir sa maman et lui dit : « j’ai un dessin et des phrases à faire en anglais. Tu m’aides? ».

« Oui », dit la maman. Mais commence d’abord et on en discutera ensuite.
« Mais je ne vais jamais y arriver maman, c’est trop dur, et je n’aime pas dessiner »
« Peut-être mon ange » dis la maman, « mais ce n’est pas moi qui ai des devoirs à faire, c’est toi ».
Voilà donc notre garçon qui part littéralement en vrille….
Pendant des heures, il supplie, crie, pleure, essaye d’amadouer sa maman. En bref, il tente tout et n’importe quoi pour la faire céder.

Sa maman n’aime pas être en conflit avec les gens, et surtout pas avec ses enfants. Habituellement, elle aurait craqué et l’aurait aidé. Mais là bizarrement, il semblerait qu’elle soit arrivée au point de non retour, elle ne craquera PAS !

Alors elle lui dit à son garçon « Mon chéri, je t’aime tu le sais, mais là tu peux crier et faire tout ce que tu veux, je ne craquerai pas. Tant pis pour toi, si tu ne veux pas travailler, c’est toi qui devra assumer devant tes professeurs. Et c’est toi qui aura 0 ».

Le petit garçon redouble alors d’efforts pour apitoyer sa maman. Il geint, râle, pleure toutes les larmes de son corps. Il tape les murs, grogne, hurle, mord ses doudous (ah ca non, j’invente, quand même on ne mord pas son doudou…).

Maman remonte dans la chambre. Voit son petit garçon tout essoufflé mais qui commence enfin à lâcher (on est dessus depuis déjà au moins 4h!). Elle lui dit « Tu vois bien là mon coeur que je ne vais pas céder, tu as compris? ». Et le petit garçon qui répond, enfin calmé « oui maman j’ai compris ».

Le lendemain (oui il avait encore un soir pour faire son devoir), le petit garçon se met enfin devant sa feuille et travaille. Il décalque (il n’aime vraiment pas dessiner!) et trouve ses phrases. Il colorie, il s’applique, il ne s’énerve pas.
Il demande quelques conseils à maman qui accepte de l’aider, tout en lui rappelant bien que son aide ne doit pas être confondue avec le fait de travailler à sa place. « Oui, oui maman j’ai bien compris ».

Le devoir est rendu. Quelques jours passent, et le petit garçon revient avec sa note.

« Alors mon coeur, ca a donné quoi? »
« J’ai eu 20/20 maman » (véridique…!)
« Tu vois mon grand, et bien tu as la note que ton travail a mérité. Ce n’est pas la note de maman, c’est la tienne et tu peux en être fier !

Depuis ce jour, le petit garçon n’aime toujours pas l’école. Il n’aime toujours pas faire ses devoirs. Mais maintenant il les fait…et sans s’énerver !

#histoiredusoir #histoiresdusoir #conte #contes #enfant #eleonore_norine

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s