Histoire pour enfant : Une histoire de clignotant

Le matin quand on part, tout le monde est pressé, c’est la course. Mais des fois, il y en a un, un seul certainement…qui ne l’est pas, et il est devant toi !

 

Il était une fois, une princesse et un prince dans leur carrosse, prêts à rejoindre leur province afin d’y effectuer leurs tâches quotidiennes.

En souveraine moderne, la princesse avait pris les rennes du bolide. 110 chevaux à tenir tout de même !

Ce matin comme tous les matins, les carrosses rejoignaient un à un la route principale. A l’intersection la plus dangereuse du royaume, la princesse fit claquer les rennes afin de devancer un énorme attelage.

Le véhicule de nos souverains, à vive allure, mais toujours dans le respect des consignes de sécurité. ..fut soudain ralenti par une vieille charrue. Elle était de toute évidence conduite par un cocher peu habitué à la rigueur du chemin. Un problème de roue peut être ? Un cheval boiteux? Que nenni, il s’agissait juste d’un vieux…carrosse évidemment !

La princesse, prête à lancer son attelage, se ravisa cependant devant l’instabilité évidente de son adversaire : je ralentis quand ça tourne, j’accélère quand c’est droit.

Nous l’aurons compris, nos deux souverains durent s’armer de patience et traverser les nombreux villages, les chevaux hennissant de désespoir.

Mais là, une lueur au loin, un croisement. A gauche la route principale qui se poursuit vers le bourg. A droite, le chemin de terre qui coupe à travers champ, permettant d’éviter les bouchons de carrosses.

Ni une ni deux la princesse ordonne au prince d’allumer la lanterne de droite. Ce dernier la secoue frénétiquement, indiquant aux suivant de retenir leurs bêtes afin que nos héros pivotent en toute sécurité.

L’autre véhicule semble poursuivre sa route mais, au dernier moment, agite sa lanterne et tourne.

Nooooon !

Le prince, habituellement peu loquace pendant le voyage matinal, interpelle soudain la princesse : « Vous m’avez fait agiter la lanterne trop tôt, il nous a vu. Il a tourné exprès pour nous provoquer ».

« Mais mon prince », dit la princesse, « il n’a pas choisi sa route à cause de nous ».

« Si », dit le prince, « il allait poursuivre sur la route principale et en nous voyant a changé d’avis! »

Et voilà notre duo qui prend de nouveau son mal en patience. Virage à droite, virage à gauche…

Enfin c’est l’arrivée au bourg.

Le prince part en tirades sur les principes de la conduite d’attelage et sur le manque chronique d’esprit chevaleresque de nombre de cochers.

Au loin, ils aperçoivent la place ronde, lieu incontournable (enfin si..justement) permettant à chaque attelage de rejoindre les plus petites voies de circulation.

L’espoir renaît.

Il leur faut partir dans la 1ere sortie.

Le prince stoppe toute manoeuvre. La lanterne ne doit pas être allumée, pas encore. Les secondes passent, la tension monte. Le carrosse qui les devance est prêt à s’engager autour de la place, nos souverains le suivant de près.

Le vilain amorce son virage…et ne prend pas la 1ere route.

Notre prince agite sa lanterne dans une crise mêlée de joie et de démence. La princesse exulte, enfin débarrassée de cet importun.

Les chevaux hennissent de joie, ils peuvent enfin galoper (dans la limite autorisée j’ai dis !).

Nos têtes couronnées arrivent enfin sur leur lieu de labeur, la journée peut vraiment commencer.

Dans quelques heures, les chevaux prendront le chemin inverse pour retourner au château. Que va-t’il se passer? Personne ne le sait encore, mais ce sera certainement…une incroyable aventure !

Image par Christian_Birkholz de Pixabay

#conte #contes #histoiredusoir #histoiresdusoir #enfant #eleonore_norine

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s