Histoire pour enfant : Une princesse à l’école des Benêts

Plus j’écris des contes, plus je me rends compte que j’aime ça. J’ai toujours adoré lire des histoires, je suis une fan des Disney, et Pixar (je pleure systématiquement tellement j’ai un petit coeur tout mou), et j’ai lu pendant longtemps une histoire à mes enfants le soir avant qu’ils se couchent. Maintenant ils lisent seuls…enfin le petit pas vraiment encore mais ca vient doucement.

Par le biais des histoires on peut faire réfléchir, ressentir des émotions, remonter le moral…on peut tout faire en fait !

Cette histoire est dédiée à une jolie demoiselle, que je n’ai volontairement pas nommée. Certains la reconnaîtront mais merci de ne pas l’indiquer. Elle lui appartient maintenant et je suis contente qu’elle lui ai donné le sourire. Ce conte a juste pour but de l’aider à le garder.

Il était une fois, une jolie princesse au large sourire et au regard malicieux. Elle avait grandit, choyée dans son château par la reine Chandra et le vice roi Kritof. On entendait aussi régulièrement retentir les voix de ses jeunes soeurs, les princesses Mimya et Kalilie, dont les rires emplissaient l’espace comme une douce musique.

Notre princesse était dans sa dixième année. Le vice roi et la reine la convoquèrent dans la salle du trône. La reine, d’une voix forte mais remplie d’émotion, annonça à notre héroïne que son apprentissage primaire était terminé, et qu’il fallait à présent qu’elle entame la seconde étape de son parcours. La princesse frissonna. Qu’était ce donc que ce monde inconnu dans lequel on allait l’envoyer?

La reine Chandra lui dit « ma princesse, vous devez vous confronter au monde et à toutes ses différences. Il est temps pour vous de rejoindre l’école des Benêts. »

« Mais mère », dit la princesse, « je préférerais rester avec vous et mes sœurs, je sais que les benêts sont un peuple grand et méchant ».

Le vice roi Kritof prit la parole « vous devez, princesse, apprendre à affronter ce peuple, car durant votre futur règne, vous y serez toujours confrontée. Ne vous inquiétez pas, d’autres princes et princesses seront à vos côtés. Il vous faudra les trouver et en faire vos alliés ».

Depuis ce jour, notre princesse monta dans son carrosse chaque matin, afin de rejoindre l’école des Benêts.

Mais quel monde elle côtoyait chaque jour ! Le peuple des Benêts était grand, si grand que l’oxygène n’arrivait pas correctement jusqu’à leur tête. Et ça les rendait bête, si bête !

Tous les jours ils lui répétaient des méchancetés. Tout était prétexte à une nouvelle réflexion. Notre princesse, comme toute les princesses, possédait un grand cœur, sensible et délicat. A chaque mot prononcé par un Benêt, elle sentait celui-ci se serrer très fort. Pourquoi, étaient-ils si cruels?

Quand elle rentrait au château, elle partait en courant dans sa tour s’enfermer et pleurer. Vraiment, elle ne voulait pas y retourner. Son cœur de princesse était brisé. Enfin, c’est ce qu’elle ressentait.

La reine Chandra frappa à sa porte. « Que vous arrive t’il ma princesse? Je m’inquiète pour vous, que s’est-il passé? ».

La jeune princesse expliqua « Il y a une benête, appelée Pestouille, qui m’a encore embêté aujourd’hui Tous les yeux des benêts m’ont regardé en même temps, et elle s’est moquée, moquée de moi si méchamment. Je ne comprends pas… »

Mimya et Kalilie, voyant leur sœur si attristée, l’entourèrent de leurs petits bras tout doux, et la câlinèrent jusqu’à ce que le torrent de larmes fut tari. « Nous, on t’aime! » dirent-elles en chœur.

La jeune princesse ne voyait plus que des benêts, partout, tout autour d’elle. Pourtant, d’autres princes et princesses étaient présents à l’école et vivaient la même expérience. Mais elle ne les voyait plus.

Le vice roi Kritof lui expliqua « Ces benêts savent que plus tard vous serez à la tête d’un royaume, que vous rencontrerez un prince charmant et que vous vivrez heureuse jusqu’à la fin des temps. C’est pourquoi, ils se moquent de vous. Ils sont jaloux de ce qui est différent et qu’ils n’auront jamais. »

La reine Chandra était attristée pour sa princesse. Elle aurait aimé la soulager de sa peine mais ne pouvait vivre cette expérience à sa place. Alors, elle lui glissa dans l’oreille « Toute princesse doit passer par l’école des Benêts. Moi même j’y suis allée. Ce n’est pas toujours facile mais il y a un moyen magique de les faire disparaître. Voulez vous le connaître? ».

« Oui mère », dit la princesse, « aidez moi ».

La reine Chandra se mit à chuchoter « le seul moyen de les faire disparaître, c’est de les ignorer. S’ils ne peuvent plus toucher votre cœur, leur méchanceté sera anéantie. Entourez vous de princes et princesses comme vous, redressez vous et soyez fière, cela décuplera vos pouvoirs. Car oui, en tant que princesse, vous êtes exceptionnelle et possédez de nombreux pouvoirs que vous devez laisser s’exprimer. Afin de vous y aider, nous ferons un rituel magique chaque soir ».

Le soir venu, la princesse entra dans la salle du trône. Le vice roi Kritof, la reine Chandra, ses soeurs Mimya et Kalilie, tous l’attendaient. Elle s’avança au centre de la pièce et ils l’entourèrent en formant un cercle.

« Nous, ta famille, faisons le serment de te protéger et de te guider, de t’apaiser et de t’écouter, chaque jour, afin de soulager ton cœur de princesse et de l’emplir d’amour. Il te donnera la force d’affronter toutes les épreuves et d’avancer sereinement vers ton avenir de reine ». Puis, tous ensemble, ils refermèrent le cercle, s’approchant de la princesse, et l’entourant de leurs bras avec la plus grande des douceurs.

C’est alors que la magie se produisit. Elle sentie son cœur, qu’elle croyait brisé, se gonfler d’un pouvoir qu’elle ne connaissait pas. Puis tout s’apaisa.

Et c’est ainsi, que notre princesse pu repartir à l’école des Benêts, plus forte, car elle savait que peu importe sa journée, dès son retour au château, le rituel magique lui permettrait de tout soigner et tout affronter.

Image par Jill Wellington de Pixabay 

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s