Un spectacle magique

Il était une fois une joyeuse troupe de cirque arrivant sous le chapiteau pour son prochain spectacle. La piste était reluisante!

Chacun alla chercher son costume, aux belles couleurs chatoyantes, et laissa au vestiaire sa tenue de ville.

Un à un, ils firent fièrement leur entrée au bord de la piste, prêts à relever ce nouveau défi. La troupe se sépara en deux groupes. C’est donc un double spectacle auquel le public allait assister. Chacun à leur tour, ils déroulèrent leur numéro. Quel spectacle !

L’homme fort démarra les festivités par un lancer de boulet de canon. D’abord il le soupesa, les muscles bandés sous sa chemise. Tout le public faisait des ohhhhhhh et des ahhhhhhh. Puis il s’élança, un pas, puis deux, il glissa sur la piste et blammmmm! Lanca de toute ses forces le boulet droit devant lui, qui s’écrasa plusieurs mètres plus loin avec grand fracas. Il se retourna, le sourire aux lèvres et montra ses puissants bras sous les « HOURRA ! » du public.

Puis ce fut au tour de la clown. Avec ses grandes chaussures et son air un peu benêt, elle titubait sur la piste. Parfois, le public riait aux éclats de ses quelques prouesses et bêtises. Parfois il la regardait et voyait dans son regard une certaine peine, tellement elle était penaude de ses maladresses.

Le clown fit un dernier tour en riant et laissa sa place à la belle trapéziste. Malheureusement, elle s’était blessée à force de virevolter dans les airs. Elle semblait un peu perdue, n’arrivant pas à caler son numéro. Un saut hasardeux, puis un second, et enfin au troisième elle s’envola. Pirouettes, salut, applaudissements, tout le monde était conquis.

Le lanceur de couteaux en profita pour faire quelques essais. Il mit plusieurs lancers à se régler, la cible était très éloignée. Mais très vite, il tira dans le mille et impressionna plus d’une fois ses équipiers par son adresse.

De l’autre côté de la piste évoluait le reste de la joyeuse bande.

La dompteuse avait commencé son numéro en faisant claquer son fouet avec vigueur. Chacun des dix fauves présents en face d’elle roulait régulièrement sur le sol, preuve de la maîtrise de son art.

L’acrobate qui vint ensuite doutait avant d’entrer en scène. Un de ses spectacles précédent s’était mal déroulé. Elle semblait craintive de le retenter, mais déterminée à ne pas rester sur un échec. En quelques mouvements, ses peurs furent dissipées et le numéro se déroula sans accro.

D’un coup, une explosion retentit et dans un nuage de fumée, le magicien fit son entrée. Il enchaîna tours de cartes et grandes illusions dans un rythme époustouflant, laissant le public en admiration.

La représentation se termina par le plus impressionnant des spectacles, celui du fakir. Il commença par avaler une torche enflammée. Chacun retenait son souffle, la tension se mit à monter. Puis, il s’avança et annonça qu’il allait marcher sur des morceaux de verre. Il enchaîna 12 aller-retour ! Certains se sont évanouis, ils n’ont pas supporté.

Pendant ce temps, au milieu de la piste, Monsieur Loyal organisait le spectacle. Il criait aux artistes « plus à droite », « non plus à gauche », « lance plus fort ».

A la fin de la représentation, tous les artistes saluèrent leur public et se souhaitèrent une bonne nuit dans une chaleureuse accolade. Minuit avait sonné, il était temps de rentrer.

Trois parties de bowling enchaînées avec vous les amis…Merci, c’était vraiment une chouette soirée ! 🙂

#eleonore_norine #soireebowling #tranchedevie #bonnesoiree #histoire

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s