Ma conophobie assumée

Oui il faut qu’on en parle. C’est quand même un sujet d’actualité ! Alors non, ne cherchez pas ici un article hautement scientifique et documenté. Si vous m’avez déjà lu, vous le savez bien, ça sort comme ça vient, avec les fautes en bonus. Mais ça fait un moment que j’avais envie d’écrire un petit mot là dessus, donc…lançons nous !

Je regarde très peu la télévision. J’écoute un peu la radio. Et en ce moment, je n’entends parler que (du covid? ah non, ça c’est presque déjà aux oubliettes) de racisme anti-noirs, anti-homosexuels/bi/trans/…enfin, vous avez compris.

Mais on en a toujours pas fini avec ça? Franchement, je préfère netflix ! Au moins il ne me gonfle pas avec des conneries, sauf si je les choisis.

Si on prend la définition extrêmement détaillée de notre Larousse bien aimé, le racisme se définit par :

  • une Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie.
  • une Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes : Racisme antijeunes.
Ok on se traîne tout le bagage du colonialisme, de l’esclavage qui va avec, des guerres de religion, et bla et bla et bla. Ma culture correspond grosso modo à un encéphalogramme plat, donc je ne vais pas m’étendre sur ce point.
Mais quand même, avec toutes ces années, milliers d’années même d’Histoire, on serait en droit d’espérer que les gens arrêtent de regarder le voisin en essayant de lui trouver une caractéristique qu’il va élever au rang de tare. Ils ont donc une vie si peu satisfaisante qu’il leur faut pourrir celle des autres pour se sentir bien.
Je ne suis certainement pas assez intelligente. Je ne fais pas partie de l’élite de ce monde. Alors non, je ne comprends pas, vraiment pas, donc quelqu’un pourra peut être m’expliquer pourquoi ils font ça ??
Si on prend l’homosexualité pour exemple. Personnellement, j’ai deux fils. Bon, ben quand on parle de leur avenir, ils savent que le seul but, la seule ambition que j’ai pour eux, c’est qu’ils trouvent le bonheur. Alors on parle librement du fait qu’ils aimeront peut être un homme ou une femme ou les deux ou personne et que ça ne pose pas de problème. J’espère qu’ils se sentiront libres d’aller vers la vie qui les rendra heureux. Je ne vois pas pourquoi on devrait les clouer au pilori alors que c’est juste un beau sentiment l’amour partagé !
Il est certain que si leur idéal de vie c’est de rejouer des épisodes de Dexter ou de torturer des gens, bon ok…je ne suis pas si tolérante que ça. Disons que tant que leurs choix de vie ne détruisent pas les vies des autres, ça me va. Je suis un peu sensible sur la question en ce moment. C’est surement dû au patrimoine génétique légèrement défaillant que j’ai reçu en cadeau.
En fait, si on prend la deuxième partie de notre définition, je pense effectivement qu’on est tous un peu racistes. C’est certainement très humain. On a tous des craintes. On a tous des sentiments de rejet d’autrui.
Moi c’est sur, je suis conophobe.
J’avoue…
Oui, je crains (prononcer à la marseillaise « Je craiiiiiiiiiiiiins » en dédicace à ma Sossé) la connerie et les cons.
Mais je l’assume totalement !
Notre monde est en constante évolution, alors, j’ai de l’espoir pour ceux qui ont loupé le train.
Vous pourriez enfin monter !!??
#billetdhumeur #conophobie #luttecontreleracisme #vivreensemble

2 commentaires sur “Ma conophobie assumée

  1. Merci Norine pour ce joli texte.
    Il me fait réagir toutefois. Georges Wolisnki (je devrais dire « feu Georges Wolinski », un dessinateur tué dans les attentats de Charlie hebdo) disait très souvent : « quand on voit comment les Intelligents dirigent le monde, on peut être content de faire partie des Cons. Il y a de braves cons, de gentils cons ». Il y a des personnes ignorantes, peu éduquées mais très humaines et qui vont faire avancer voir changer le monde (ou leur petit monde) et des personnes très, voire particulièrement intelligentes qui vont être toxiques, destructrices à plus ou moins grande échelle ou qui vont utiliser leur intelligence pour bien manipuler à leur fin…
    Donc, à mon avis, ce n’est pas la connerie, le problème, c’est la haine, l’instrumentalisation de la haine, la méchanceté, la perversion…
    Voilà, c’est tout, c’était juste pour parler en fait…
    Séverine

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord avec ça en fait et merci de ton retour.
      Pour moi le mot « connerie » ce n’est pas le manque d’intelligence. C’est un peu un mot fourre tout comme schtoumpher 😁 c’est l’ensemble de ces comportements « méchants et gratuits » et ça ne va pas de paire avec le savoir, ou l’éducation etc. C’est plus l’état d’esprit que je ne comprends pas qui consiste à …comment le dire correctement… »faire mal à autrui ».

      J'aime

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s