Clop clop clop

On en parle finalement assez peu, de ce sentiment qui vous prend littéralement aux trippes. La peur. On accepte qu’elle existe quand on est confronté à une situation extrême : maladie, accident, agression…

Mais la peur au quotidien. Celle qui donne mal au ventre parce qu’on va passer un examen ou parce qu’on plonge dans une situation inconnue… Est ce que tout le monde la ressent aussi ?

Depuis toute petite je m’empêche de réaliser certaines choses par peur de ne pas être à la hauteur. Pourtant, j’aimerai essayer tellement de trucs !!

Chez certains, cette sensation se transforme en moteur. Chez moi, elle me paralyse. Pourquoi cette différence ? Certainement une part d’inné. L’éducation aussi doit jouer sa part dans tout ça. Le bagage de confiance que l’on nous donne dans l’enfance n’est pas négligeable dans la gestion des situations du quotidien. Certes, on peut trouver la force en nous de passer outre ces blocages, mais je reste persuadée qu’un enfant partira avec une chance supplémentaire si ses parents se donnent la peine de l’armer de confiance pour avancer dans la vie.

A l’âge adulte, et après avoir longtemps cherché des moyens de me sortir de ça, je réussis enfin à passer un peu au dessus. J’ai envie d’essayer de faire toutes ces choses qui m’ont toujours tenté (un petit gain au loto ne serait d’ailleurs pas de refus pour avancer plus vite !).

Après le tatouage début juillet (Je ne vous ai pas vraiment raconté, ça vous tente ?), la semaine prochaine, rien à voir, je tente l’équitation. J’ai la chance d’avoir dans mon entourage des gens qui font plein de choses différentes et qui proposent de partager leur passion. Ma petite cousine Élise nous a donc lancé l’idée de partir en balade 2h à cheval. Dans un moment mêlé d’excitation (trop bien, ça fait tellement longtemps que j’en rêve !!!) et de peur (non mais j’ai le vertige ; c’est gros ces bêtes là et puis s’il part en cacahuète je fais quoi moi ???), j’ai dis le mot fatidique…oui !

Bon certainement chez la majorité des gens et bien ça n’entraîne rien. Chez moi ça lance mon cerveau en boucle sur : « Je vais être un boulet, je vais même pas réussir à monter dessus », « mais t’es une grande malade pourquoi tu dis oui alors que tu le sais que tu vas flipper comme une cinglée ».

Oui mais voilà j’ai décidé que une fois que je l’aurais fais, soit je ne le referai plus jamais (mais alors JAMAIS !), soit je vais trouver ça trop génial et vouloir recommencer.

Alors peut être qu’en le racontant ça va baisser le stress. Et je sais déjà qu’on va se marrer comme jamais !

C’est bon ça va arrêtez de lever les yeux au ciel tout le temps, vous aussi vous flippez, c’est juste que vous assumez pas !

Je ferai une mise à jour la semaine prochaine si j’ai survécu. Pensez à moi lundi ! 😘😘

Et puis après… J’ai prévu de tester l’escalade 😏

#peur #équitation #arretedeflippertoutletemps

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s