Toi + moi

Hello les loulous !

Je vous le dévoile aujourd’hui, j’ai un nouvel amour… Oui… Il est grand, il est beau, il est fort et puissant et il s’appelle Hugo.

Hier, dès qu’on s’est rencontré, il y a eu comme une connexion. Il a commencé directement par me faire des câlins. Il a d’ailleurs fallu que je tempère ses ardeurs car il était un peu trop entreprenant. J’ai même commencé à flipper et à me dire qu’il vaudrait mieux me sauver maintenant, avant que ca dégénère. Et puis, avec tous ses poils blancs, il devait finalement être bien trop vieux pour moi…

Et puis finalement je suis restée, et c’est là que notre histoire a commencé.

Mais reprenons du début !

On est lundi, la journée s’annonce lumineuse et pas trop chaude. Temps idéal pour une balade. Ca fait une éternité que j’en avais envie, sans vraiment sauter le pas. Mais la vie est toujours pleine de surprises et quand l’opportunité se présente, un simple oui permet souvent de la saisir.

16h… Ca fait une bonne heure que je tourne en rond dans la maison. L’angoisse monte. J’y pense depuis hier soir. C’est le jour J, ma fille va falloir arrêter de stresser ! Je monte dans la voiture en attendant monsieur. Nous serons les derniers à arriver, il faut se dépêcher.

Pour lever mon stress, une seule solution, se mettre dans l’action. Je file donc sur les routes des bauges au volant de mon bolide (j’ai quand même respecté les limites de vitesse, faut pas trop déconner non plus).

16h10… On arrive comme prévu sur le lieu dit, aux abords de la base de loisirs. Ils sont tous là à nous attendre, nos compagnons de balade (en famille élargie) et …nos compagnons de balade mais à 4 pattes.

Floriane nous accueille très gentiment, et nous invite à prendre une bombe. Le choix de la taille étant fait, on revient vers le groupe (avec le recul, je crois qu’elle était un chouille grande). Notre accompagnatrice nous attribut un compagnon de route. Comme vous vous en doutez, c’est là que débute mon grand amour avec Hugo.

De loin, il a l’air tranquille mais… il est grand ! Je m’approche et une jeune fille me tend les rênes. Pas le temps de réfléchir, Floriane s’approche et m’explique comment monter en selle. Je monte sur un plot, elle tient Hugo. Un pied dans l’étrier, l’autre qui passe au dessus de la selle, et ca y est, j’y suis. Ouhhhhhhhhhhhhh je peux plus reculer !!!

Tout le monde est sur son cheval, pas tous très vaillants mais notre accompagnatrice nous rassure et nous explique comment guider notre ami à 4 pattes. On écarte les rênes d’un côté ou l’autre pour le faire tourner, on tire les deux rênes en arrière pour l’arrêter et on s’accroche à l’avant de la selle pour se sécuriser. D’ailleurs cette dernière est plutôt confortable, je m’attendais à bien pire. Ok ca va le faire, on part pour nos 2h.

Les chevaux sont habitués à l’exercice. On se cale en file indienne et ils se suivent gentiment. Le début du parcours m’a paru épique. On a commencé par une descente un peu raide. On écoute et on se penche en arrière. Ensuite traversée de rivière. Ahhhhh mais Hugo qu’est ce que tu fais à arroser tout le monde. On dirait un taureau qui va foncer dans le tas. Mais finalement, j’ai de la chance d’être sur son dos même si c’est un peu instable. Au moins, ce n’est pas moi qu’il arrose mais les voisins. On a eu du mal à redémarrer, l’un des chevaux n’étant pas d’accord du tout du tout. Mais au final, la balade a repris et on a monté une côte mais une côte ! Je me suis agrippée à la crinière d’Hugo, bien penchée en avant, et après quelques virages bien serrés qu’il a négocié avec une facilité déconcertante, nous sommes arrivés en haut. Oufff !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img-20200825-wa0001.jpg

Quelques instants plus tard, Floriane a prononcé le mot fatidique : TROT.

C’est là où tu te dis que si tu avais un peu de technique ca pourrait sauver ton fessier. De toute manière que tu le veuilles ou non, les chevaux sont tellement habitués aux balades que je n’ai même pas eu besoin de lancer Hugo, il est parti direct en voyant les autres. Donc tu t’accroches à la selle, tu tends les jambes pour essayer de te soulever et comme tu n’y arrives pas, clairement au début tu subis (au bout du 3ème trot j’ai réussi à prendre le rythme quelques instants seulement et clairement ca rend l’exercice bien plus agréable. Mais comme il faut du physique, et que moi…je ne sais pas où je l’ai perdu celui là… Et bien on a vite repris le « tape cul »).

On a retraversé la rivière, fait des montées et des descentes. Du pas et du trot. Et Hugo a tenté de nombreuses fois de s’arrêter pour manger, mais Floriane nous avait bien prévenu qu’il n’avait pas le droit. Ca ne l’a pas empêché de mordre des petites feuilles de temps à autre.

Les 2h ont filé à toute vitesse. Mes enfants m’ont impressionné. Ils sont clairement beaucoup plus sportifs que leur mère ! L’appréhension du départ a laissé place au plaisir ressenti d’être transportée par ce puissant animal, au rythme de son déhanché chaloupé. Une question est restée tout de même en suspens pendant toute la balade : mais comment on descend ??!!

Je crois que j’ai fais la descente de cheval la moins sexy du monde. Floriane nous explique qu’il faut enlever les étriers, se pencher en avant tout en s’accrochant à la selle, passer une jambe au dessus du cheval et se laisser glisser. Ma souplesse légendaire s’est exprimée à ce moment précis et mon pied est resté un court instant coincé…en haut. Pauvre Hugo… Tu méritais mieux ! Mais j’ai quand même réussi à descendre et sur mes deux pieds, les genoux un peu en vrac…

…mais ravie d’avoir affrontée ma peur 🙂

J’ai donné une friandise à Hugo, je l’ai remercié de ne pas m’avoir jeté par terre, quelques papouilles plus tard, nous nous sommes séparés. Ce fut une belle parenthèse mais notre amour était impossible.

Quoique, on se retrouvera peut être une prochaine fois. On emmènera aussi des amis, ça vous tente ??! 🙂

Merci en tout cas à Elise pour l’idée et l’organisation et à Floriane d’@equibauges de nous avoir accompagnés !!

crédits photos : @scyb.snow et @elise_chambionnat

#equitation #equibauges #bauges #centreequestre #premiereexperienceacheval #eleonore_norine #momentdevie #tranchedevie

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s