C’est la chenille qui redémarre

Il était une fois, une chenille, qui vivait tout en haut d’une petite montagne.

Très tôt dans sa vie de chenille elle avait été blessée, et ce, si fortement dans son cœur, que très vite, trop vite, elle avait construit son cocon pour s’enfermer dedans.

Pendant que les autres insectes gambadaient ça et là en découvrant le monde, notre chenille restait quant à elle, bien au chaud, enfouie dans sa coque protectrice.

Dans son grand cocon, notre chenille était protégée des dangers du monde, mais aussi, sans s’en rendre compte, de toute sa beauté.

En grandissant, l’espace devint de plus en plus étroit et la chenille se mit à étouffer.

Parfois, dans un moment de courage, elle entrouvrait légèrement son cocon pour voir le monde.

Il paraissait immense depuis la toute petite ouverture, et très lumineux aussi.

Et puis, un jour, la chenille sentit que quelque chose changeait en elle.

Maintenant incapable de bouger, enserrée dans sa coque, l’envie de respirer devenait vitale. Il en allait de sa survie. Mais elle était coincée, aucun mouvement ne lui était possible. Depuis trop longtemps elle était enfermée.

Elle suffoquait, se tortillait, il fallait qu’elle s’en sorte, qu’elle vive !

Au prix d’un effort acharné, meurtrie par tant d’années comprimée, une brèche dans le cocon se dessina.

L’espoir pouvait renaître dans le coeur de la chenille.

Il lui fallut encore des heures, des jours, mais enfin, les parois de sa prison furent rompues.

Tout doucement, aveuglée par tant de lumière, elle extirpa son corps. La chenille eu l’impression que cela lui prenait un temps infini de se déplier. Ses sensations étaient engourdies, différentes.

Mais elle commençait à se sentir soulagée, plus légère, enfin prête à découvrir le monde. Elle n’avait plus peur, l’envie de vivre avait été plus forte.

Soudain, deux grandes ailes se déployèrent de chaque côté de son corps.

Notre chenille avait oublié, il y a longtemps, qu’elle était destinée comme toutes les autres à devenir papillon.

Elle prit alors son envol et cria :

A moi la liberté !!!!!

En cette nouvelle année, je vous souhaite à vous aussi de trouver votre propre liberté.

BONNE ANNEE !!!

#conteuse #contes #histoires #conte #ecrivaine #litteratureenfant #ecriture #conteur #contemerveilleux #conteinitiatique #faiseurdereves

Images par seznandy de Pixabay / GLady de Pixabay / Couleur de Pixabay

2 commentaires sur “C’est la chenille qui redémarre

    1. Je pense qu’il y a autant de secrets que de personnes 😁
      Moi je me suis enfermée dans une coquille pour protéger la petite fille que j’étais. Quand tu es petit tu n’as pas assez de force pour ouvrir la coquille. Mais si tu te regardes maintenant tu ne verras plus une enfant mais une adulte, qui a de l’expérience, qui connaît ses failles et ses qualités et qui maintenant a assez de force pour l’ouvrir.

      J'aime

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s