Messieurs, à vous d’être féministes !

Les féministes. On en entend parler sans arrêt dans les médias. Décrites comme des femmes guerrières les seins nus. En train d’hurler à qui veut l’entendre leur haine des hommes et leur combat pour l’égalité.

Vraiment ? On en est encore là… Des années de lutte pour se faire respecter ça donne juste des images à faire croustiller un JT ?

Je ne me considère pas féministe dans le sens où je ne suis pas militante. Mais je ne suis plus une toute jeune femme. Et je pense aux générations qui suivent, à ma nièce mais aussi à mes fils.

Est ce qu’inlassablement les mêmes questions reviennent ?

Est ce que l’humanité est faite d’avancées et de régressions ?

Je me pose des milliers de questions…

Je n’ai rien contre la gente masculine. Non rien du tout en fait. On est juste différents mais c’est ça qui nous enrichit. Je suis contre les cons mais ça je l’ai déjà dit ici.

Et puis je suis contre les personnes qui asservissent, qui avilissent, qui dénigrent, qui brutalisent… Ces personnes pour ma part c’était des hommes. Certains vous croisent dans la rue avec un regard salace. D’autres vous sifflent avec un « t’es belle/bonne/moche » et deux secondes après enchaînent avec « t’es qu’une pute/salope », comme si le début n’était déjà pas suffisant. Il y a ceux aussi qui vous répondent bien gentiment parce que « vous êtes une fille » et que les filles c’est bien connu, c’est un peu concon et bon à jouer à la dînette.

J’en rajoute vous trouvez ? Oh non, j’édulcore en fait. Et c’est du vécu. Rien que pour ma petite personne, j’en ai collectionné un sacré paquet de ces anecdotes. D’ailleurs, c’est le mauvais mot. Appelons un chat un chat. De ces agressions. Verbales dans mon cas, j’ai eu de la chance. Enfin presque… Je préfère oublier les autres. Les mains baladeuses, la bombe lacrymo qu’on vous colle sous le nez bref. Vous avez saisi l’idée générale.

Je suis admirative de ces gens qui font bouger les lignes. De ceux qui se battent, homme ou femme, pour exercer le métier de leurs rêves alors que la société est contre eux. Ceux qui poussent les mentalités à évoluer, à être plus tolérants.

Mais dans le cadre du féminisme, j’ai l’impression parfois que certains hommes regardent ça comme un caprice. Encore une nana hystérique qui fait sa crise parce qu’elle a ses règles. Cette mentalité se transmet, de génération en génération pour certains. Comme un flambeau foireux jeté à la génération suivante, sans explication, parce que c’est comme ça.

Où est la réflexion là dedans ? Est que qu’on élève des moutons ? Moi je ne crois pas. J’ose me dire que je contribue à aider mes fils dans l’acquisition d’un esprit critique. Que quand ils liront ces lignes, ça les fera réfléchir. Et que d’ores et déjà, ils ne considèrent pas les jeunes filles ou leur mère comme des êtres inférieurs.

Certains hommes l’ont compris bien sur. Je vis avec l’un d’eux. Qui me regarde avec amour mais aussi avec le même respect que je lui témoigne. Il n’exige jamais. Il demande, il partage, il écoute. Il n’essaye pas de me changer, ou me modeler à l’image qu’il souhaite. Il m’accepte comme je suis, fragile, forte, débordante d’énergie, molle, chiante, en colère, drôle, bordélique… Je suis certaine que beaucoup d’hommes sont comme ça.

Je fais juste un CONSTAT. Je le pose là et après vous verrez ce que vous en faites

Cela fait des années et des années que les femmes se battent pour leurs droits. Soit dit en passant, si ce sont NOS droits…nous ne devrions pas avoir à nous battre pour les faire respecter… Pour autant, les choses, même si elles évoluent, changent lentement, parfois même sont encore impensables dans certains pays.

Alors peut-être que ce n’est pas seulement aux femmes d’être féministes.

D’ailleurs le mot « féministe », ce n’est pas que pour les filles, c’est même Robert qui nous le dit !

adjectif et nom

1.Relatif au féminisme.Action féministe.

2.Partisan du féminisme.Un, une féministe.

Peut-être que chaque homme qui regarde aujourd’hui sa mère, sa femme, sa fille, son amie, qui la voit comme son égal, et supporte difficilement les remarques ou regard qu’elle reçoit parfois…Peut-être que c’est aussi à cet homme d’expliquer aux autres hommes et à la jeune génération que le respect n’est pas à rattacher au sexe. Qu’une femme n’est pas un trophée, un droit, un objet, un morceau de viande… Que son corps lui appartient. Et que l’intelligence, si elle était liée au chromosome Y, je pense que depuis le temps on le saurait !

Pour conclure, rappelez vous quand même que si vous êtes là, sur cette Terre, c’est grâce au courage et à la douleur d’une femme.

Et rien que ça, je vous le garantie, ça force le respect !

Image par Gerd Altmann de Pixabay 

N'hésitez pas à laisser un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s